La langue, un point essentiel pour construire des relations de confiance

Avant d’établir une relation commerciale avec un partenaire étranger, il est important de réunir des informations dans les domaines de l’économie, des finances et du travail concernant le marché où nous souhaitons nous implanter. Il faut aussi se renseigner sur la situation financière et la réputation de l’entreprise dans le secteur de notre futur partenaire. En outre, il est recommandé de s’intéresser à la culture et aux coutumes locales, de découvrir le pays et ses gens, et de ne pas se limiter aux affaires.

« Les entreprises qui encouragent l’apprentissage de la langue des pays où elles font des affaires prospéreront avec le temps, en facilitant la construction de relations de confiance et la compréhension mutuelle. » Ainsi s’exprime Martin Hope, directeur d’un projet de l’UE intitulé « Language Rich Europe » mené par le British Council et le Centre Babylon de l’université de Tilburg aux Pays-Bas.

La langue, un point essentiel pour construire des relations de confiance

Afin d’amorcer des relations de confiance et de démontrer un vif intérêt à l’égard de nos futurs clients et partenaires étrangers, il faut s’adresser à eux dans leur langue. Pour que notre interlocuteur nous connaisse, nos communications (site Internet, brochures et courriers) doivent être adaptées à la langue et à la culture du marché dans lequel nous souhaitons nous introduire. Il est aussi important que le responsable du département export ou les personnes qui interagissent avec les interlocuteurs étrangers parlent leur langue, afin de pouvoir effectuer directement la plupart des échanges oraux et écrits dans la langue du client ou du partenaire. Ponctuellement, il est aussi conseillé de faire appel aux services professionnels de traducteurs et d’interprètes pour des missions à l’étranger ou la préparation de documents écrits déterminants.

Si le client ou le partenaire potentiel est conscient de nos efforts pour communiquer avec lui dans sa langue, il sera plus facile de construire des relations de confiance lors des échanges commerciaux. Mettez-vous dans la peau de votre interlocuteur. Imaginez qu’une entreprise espagnole vous contacte et que votre interlocuteur s’adresse à vous en anglais. N’éprouveriez-vous pas une certaine méfiance à son égard ?

Pour en savoir plus :