Les 5 points clés de la traduction de sites Internet

Le site Internet est l’un des outils les plus rentables pour rendre visible une entreprise à l’échelle internationale ; c’est un moyen excellent pour être présent sur les marchés cibles. Dans son article The ultimate website translation checklist, Content is King dénombre les caractéristiques essentielles qu’il faut prendre en considération pour optimiser la traduction de sites Internet.

5-points-cles-traduction-sites-internet

L’objectif est d’adapter les contenus au public cible. Après avoir défini la clientèle à laquelle nous souhaitons nous adresser, nous devons identifier les mots clés qui nous aideront à optimiser le référencement pour que notre public nous trouve.

L’étape suivante consiste à déterminer les contenus susceptibles de faire l’objet d’une localisation ou d’une traduction. Les textes sont localisés en fonction de la région, et non de la langue. Le contenu global fait l’objet d’une traduction. Les contenus locaux, adressés à une audience déterminée, seront adaptés ou rédigés directement dans la langue de votre public destinataire. Par exemple, la présentation de l’entreprise et les mentions légales sont traduites. Les nouveaux produits ou services et les promotions font l’objet d’une traduction ou d’une adaptation. D’autres éléments, comme les numéros de téléphone, les horaires, les devises, les unités de mesure et les prix doivent être adaptés au format international ou à celui utilisé sur le marché cible, afin de faciliter la compréhension des navigateurs.

Il est essentiel de ne pas oublier les textes qui figurent à des endroits moins visibles : les images, les boutons, les formulaires, les pop-ups, les messages d’erreur, les en-têtes et les pieds de page, les menus, les URL, les métadonnées, etc.

Par ailleurs, il est de même conseillé de traduire ou d’adapter les contenus qui n’appartiennent pas au site Internet, car ils favorisent la bonne image et la fidélisation des clients (courriers électroniques, bulletins, contenus promotionnels, etc.). Il est aussi recommandé de traduire et d’adapter les textes relevant du domaine du marketing de contenus. Il n’est pas nécessaire de tout traduire ; il suffit de se centrer sur les articles et les informations importantes pour le public cible.

Notamment pour les marchés très différents du vôtre, vous pourrez être amenés à créer directement des contenus et à faire appel aux services d’un rédacteur natif du pays où vous souhaitez vous introduire et connaisseur de votre secteur. Pour offrir un service excellent aux clients, il faut s’adresser à eux dans leur langue !

Leave a Reply

*