L’Algérie, un vaste marché ouvert aux investissements

L’Algérie, le pays le plus vaste d’Afrique, avec près de 2,4 millions de km2, présente de nombreux attraits pour les entreprises et les investisseurs étrangers. Sa position géostratégique est excellente : elle dispose de six marchés frontaliers (la Tunisie, la Libye, le Niger, le Mali, le Maroc et la Mauritanie) et elle se trouve à proximité de trois grands marchés internationaux (l’Europe, l’Afrique et l’Arabie). En outre, l’État a signé de nombreux accords de libre échange pour stimuler le commerce avec les pays étrangers.

Argelia | Algérie

Au cours d’une rencontre entre entrepreneurs catalans et algériens qui s’est déroulée l’année dernière à Barcelone, le directeur de l’Agence nationale de développement des investissements (ANDI) a exposé dix raisons d’investir en Algérie.

  1. La stabilité économique : l’Algérie est la quatrième économie arabe. Le gouvernement a mis en place des accords de protection et d’arbitrage international et a renforcé la législation nationale pour sécuriser les investissements.
  2. Des ressources naturelles abondantes et diversifiées : le territoire est riche en pétrole, en gaz et en ressources minières et a un fort potentiel solaire, avec 3 000 heures d’ensoleillement par an.
  3. Une main d’œuvre jeune, qualifiée et compétitive : 75 % de la population a moins de 25 ans.
  4. Des coûts de production bas : de ce fait, ce sont les plus compétitifs de la région. Le prix de l’énergie et des salaires est attrayant pour les entreprises étrangères.
  5. Des infrastructures fonctionnelles, modernes et adaptées aux normes internationales.
  6. Un système fiscal parmi les plus raisonnables de la région.
  7. Le soutien et la promotion des investissements, par le biais d’exonérations et d’avantages fiscaux et parafiscaux, ce qui génère une grande rentabilité.
  8. La possibilité d’obtenir des financements auprès des banques publiques algériennes.
  9. Des opportunités d’investissement potentiel dans des secteurs porteurs (industrie, tourisme, agriculture et énergie).
  10. Les algériens sont des partenaires excellents pour mettre en œuvre des projets mûrs.

Il faut toutefois tenir compte des points faibles : la lenteur de l’administration, la complexité de la législation, notamment dans le domaine fiscal, et la difficulté d’accéder au foncier industriel. Il s’avère donc prudent de consulter les experts sur ce marché et de se rendre auprès des organismes publics de soutien aux investissements.

Pour en savoir plus, nous vous conseillons de visiter les sites suivants :

Photo de Polygrams, à travers Creative Commons.