La traduction de textes touristiques : la séduction relève de la langue

avionChaque année, des milliers de touristes voyagent vers d’autres pays, pour partir à la découverte de nouveaux territoires, de paysages merveilleux, de villages ancrés dans le passé ou de villes cosmopolites, pour savourer des mets délicieux, pour se plonger dans l’histoire d’une autre civilisation ou pour pratiquer des sports en plein air.

Le tourisme représente donc une importante source de revenus pour les États, qui peut même contribuer à l’essor d’une région. Les images et les mots doivent donc être harmonisés pour attirer et séduire les étrangers et les inciter à choisir notre offre touristique. Ce travail doit être effectué à parts égales dans le pays d’origine et dans le pays visité. La séduction relève de la langue. Un touriste appréciera le fait de pouvoir lire des brochures, des guides et des cartes de restaurants, de voir ou d’entendre des publicités dans sa langue. Parfois, la qualité linguistique des communications laisse toutefois beaucoup à désirer.

Les textes touristiques font appel aux sens, car leur but est de transmettre des sensations. Ils ont souvent recours à des jeux de mots ou à des images que le traducteur doit adapter à sa langue et au public destinataire de la campagne. Une mauvaise traduction peut faire échouer la transmission du message et, pire encore, refléter une image négative de l’organisme qui a créé la campagne, du restaurant où nous souhaitons dîner, de la ville ou du pays visité en général. Les traductions ou les adaptations de textes touristiques doivent être réalisées par des traducteurs et des rédacteurs qui maîtrisent la richesse de leur langue et qui ont une excellente connaissance de la culture et de la langue des visiteurs. Un étranger remarquera immédiatement si les textes qu’il lit sont rédigés correctement dans sa langue maternelle. Une traduction ou une adaptation bien réalisée passe inaperçue ; elle semble être directement rédigée dans la langue cible.

Le pouvoir de séduction et de fidélisation se fonde aussi sur la capacité du personnel des établissements touristiques et des magasins de s’adresser aux clients dans leur langue et d’offrir un bon service client. Un client satisfait, qui a pu communiquer dans sa langue, gardera un bon souvenir de son séjour et recommandera des établissements et des lieux à visiter dès son retour dans son pays. Si nous souhaitons encourager un tourisme de qualité, traitons avec soin les communications en langues étrangères des visiteurs que nous désirons attirer dans notre pays.

 Photos de  Martine Fernández Castaner, 2014.

Leave a Reply

*